VC Equilibre 2019

 

Vous le savez ou pas, en Numérologie bien que l'on compte des chiffres d'une façon comptable, ce qui prime, c'est le sens. Aussi, ces chiffres prennent une valeur ajoutée.  Celle de Nombres. Ils incarnent un symbolisme et manifestent sa vibration énergétique. En soi, celle-ci est au-delà d’une qualification positive ou négative. Mais, sa manifestation est polarisée selon la conscience avec laquelle nous la vivons : harmonieuse, ce que je qualifie de part de lumière ou disharmonieuse, ce que je nomme part d’ombre. Cette polarité fait partie de la vie et colore notre parcours sur le chemin de l’évolution. Nous ne pouvons pas rejeter ou ignorer systématiquement la part d’ombre. Il s’agit de nous y confronter, de la traverser et d’intégrer les cadeaux de ce dépassement. Notre responsabilité et notre liberté résident dans ce choix. Certaines associations numériques nous demandent un effort supplémentaire pour que ces vibrations soient vécues positivement.  Afin d’être acteurs de notre vie, co-créateur avec l’univers, en phase avec l’évolution collective et planétaire.
C’est le cas en 2019.  

 

POURQUOI ?
En interrogeant chacun des nombres qui la composent, nous pouvons avoir une idée de la réponse. Que nous disent le 2, le 0, le 1, le 9 dans cette combinaison qui au total aboutit ainsi qu’il sera expliqué plus tard à une année universelle 3 ?
Écoutons leurs voix !

Je tends l’oreille depuis ma découverte de la numérologie et cela m’a réconciliée avec les mathématiques. Je vous rassure, il s’agit seulement d’additionner et de réduire. Rien de compliqué. En se laissant inspirer par un symbolisme analogique.

Tout d'abord, un petit retour au millénaire précédent.
Son entame était le 1. Sa vibration est masculine, séminale, solaire, yang, assertive, émissive, active, experte en analyse, en résonance avec des valeurs patriarcales. Elle exalte les forces de jour. Elle élance sa verticalité phallique jusqu’au ciel. Sa structure est pyramidale. 

 

– D’accord confirme le 1, je peux être autoritaire, directif, égocentré, individualiste, compétitif, mais enfin des chefs il en faut aussi et j’en ai les compétences ! Pas tout le monde est un leader né. Ok, parfois le succès me monte à la tête et j’en deviens arrogant. Mais, au moins, j’ai le courage de mes opinions.  J’ai une vision, une direction. J’ose, j’avance, j’innove, je crée, je génère. J’ai apporté des progrès faramineux. Et puis, je suis le premier dans l’ordre des Nombres. J’ouvre la voie. C’est facile après de venir avec des reproches, une fois que je suis allé au front ! Et la solitude qui va avec, pas toujours évident non plus ! Ma force : l’unité. Cela c’est le divin en moi. Je précède la dualité.

 

Depuis l’an 2000, l’entame est le 2. Cette vibration est féminine, fertile, réceptive, yin, intuitive, émotive, en résonance avec le matriarcat. Lunaire, elle exalte les forces de nuit et ce monde du rêve et des présages, de l’inconscient, du sommeil, de l’intimité, de l’abandon, de la jouissance. Elle contient et répand tel un vase.  Sa structure s'étend en horizontalité comme des rhizomes à l'infini. Son mouvement protecteur et créatif pulse telle une matrice.

 

– J’en ai assez d’être assujettie, rétorque le 2. Toi, toi, toi, toujours toi !  Et nous alors ? La relation, ça compte. Concertation, coopération, partenariat, vivre ensemble, partage, lien, solidarité, tu connais ? J’ai nommé mes valeurs ! D'accord, je peux être dépendante, impatiente, susceptible, nostalgique, me considérer victime, verser dans la passivité ou les débordements émotionnels. Mais au moins, moi je suis sensible à l’autre. Toi, je me le demande ! Tu rentabilises tout, tu achètes tout. Ton ambition m’épuise. Tu crains toujours d’être détrôné. Ce n’est pas parce que je viens en second que je suis secondaire ! Je ne veux pas être sous toi ni au-dessus de toi. Je désire être avec toi !  Et prendre le temps. Mais, si on me cherche, alors c’est la discorde !

 

 

Bien entendu, durant le dernier millénaire, plusieurs femmes célèbres ont joué des rôles majeurs. Des reines, des artistes, des militantes, des chercheuses... Cependant, dans l'ensemble, ces compétences étaient considérées comme des attributs masculins. Ces postes principalement occupés par des hommes. L'influence de beaucoup de femmes est demeurée secrète ou méconnue. Et que serions-nous sans mères, épouses, amantes, filles, sœurs, muses, infirmières, éducatrices…ces héroïnes du quotidien passées sous silence. Le mouvement féministe radical  du siècle dernier prônait une femme à l’image de l’homme afin d'être à égalité.  Alors que le mâle renforçait sa vision compétitive de virilité. Tandis que la femme normale devait rester au foyer et se soumettre à son époux. Il faut attendre les Années folles pour voir apparaître les stars de la nuit, femmes libres et subversives, artistes et hétaïres. Elles revendiquent la liberté sexuelle. Dans les années soixante, ce sera le tour de la liberté de procréation. Ce long processus développe à partir des années 2000 un nouveau féminisme.  Il valorise une féminité qui se veut égale et différente de la puissance masculine sans abolir cette féminité. Ces deux énergies se conjuguent autrement, quelle que soit l’appartenance sexuelle en faveur d’une valorisation progressive du principe féminin.
Vous l’aurez compris, dans ce contexte, le qualificatif masculin ne désigne plus l’homme, mais un type d’énergie. Laquelle se trouve plus facilement associée au sexe mâle, car il y a des analogies entre testostérone et virilité, pénétration et pénis, spermatozoïde et détermination, muscle et combat…  Cependant, cette énergie fait aussi partie de la femme dans sa dynamique assertive et analytique. Ce que Carl Jung nomma l’Animus. Tandis que le principe féminin incarne ce qui enfante, porte la vie en se laissant fertiliser, l’accompagne et se trouve plus naturellement en résonnance avec l’anatomie féminine et son système hormonal.   L’homme à l’écoute de son corps, de ses sensations, de ses émotions, de son imaginaire, de son intuition accueille sa part féminine ou encore Anima. Et nous arrivons aujourd’hui à l’homme qui revendique et obtient le congé de paternité. 
Ces principes, symbolisés par le 1 et le 2, représentent des énergies qui sont également matérialisées dans l’univers : le jour et la nuit, le ciel et la terre, le feu et l’eau, le flux et le reflux, l’inspiration et l’expiration, l’activité et le repos… La guerre et la paix, la vie et la mort dans leurs extrêmes. Sachant que le 1 symbolise l’unité primordiale et que le 2 introduit la dualité intrinsèque à l’incarnation. Il ne faut donc pas perdre de vue l’importance de cette énergie initiale, potentiellement réunificatrice du 1.
Ce mouvement yin-yang de la mise en mouvement de la matière est une danse incessante. Il concerne également les cycles du temps au rythme des Nombres qui marquent les années. Depuis l’an 2000, c’est le 2 qui ouvre et conduit le bal.

 

En 2019 les valeurs 2 et 1 se font face. Sous quelle forme : conflit ou alliance ?
Ces deux nombres étaient également réunis durant le dernier millénaire : 1920 par exemple… Mais, de même qu’en 2001, 2011, cela se fait désormais à partir du porte-parole de la vibration 2. Ce qui donne à cette dernière un impact dominant.
Le 1 valorise le cerveau gauche qui analyse, explique, mentalise, recherche l’objectivité validée par la preuve scientifique.  Dans cet univers 1+ 1= 2. Et basta ! Durant le millénaire du 1, depuis la fin de la Renaissance et le début du Siècle des lumières la science s'est imposée comme la seule vérité reléguant foi et ressenti dans le domaine de la subjectivité, de l'aléatoire, voire de la superstition. Son but : Savoir afin de pouvoir. Son crédo : je pense donc je suis.
Le 2 valorise le cerveau droit en relation avec sensibilité, imagination, intuition, sentiment, émotion, réceptivité, foi. Dans cet univers 1+1 font autre chose que la somme des parties. Car nous y basculons du signe au symbole. Son aspiration est le lien. Il introduit la plus-value du relationnel. Laquelle peut aussi se vivre comme une perte. La relation peut faire éprouver l'amour et son contraire.  La joie comme la souffrance. Son but est la connaissance révélée qui ouvre sur le sens de la naissance, de la vie, de la mort, de la relation. Son crédo : je ressens donc je suis.

Avec l’arrivée de l’an 2000, nous assistons à une floraison exponentielle de recherches jadis apanage d’un mouvement alternatif marginal, aujourd’hui approche de plus en plus appréciée et validée. Cela s’accompagne d’un retour vers la Mère-Nature chère au 2, ainsi qu’à l’artisanat fait main contraire au fabriqué du 1, chevalier du progrès technologique. La réapparition d’un certain féminin autour du « chez soi » et des gestes attentifs qui en découlent pour les objets, les proches, le quotidien, l’alimentation, les plantes, les savoirs faire ancestraux, l’habitat plus naturel. Avant l’essor du progrès amené par le 1, ces coutumes étaient subies et le progrès applaudi comme libérateur. Aujourd’hui cette résurgence passéiste devient une réhabilitation novatrice. Cette attitude qui prend le temps plutôt que de courir après le lui devient un choix. La qualité de l’instant pleinement vécu dans sa gratuité souhaite l’emporter sur l’ambition focalisée sur le résultat. La patience est préférée à la vitesse. Elle s’enrichit de méditation, écoute, prière, partage.L’archétype de la Mère nourricière est de retour et un nouveau type de matriarcat se profile.

Parallèlement le symbolisme du 1, soucieux de préserver son autarcie, sa liberté se heurte à celui du 2 qui ne peut ou ne veut pas faire sans l’autre. Certes, nous sommes des êtres sociables. Nous avons toujours été en lien. Mais nous pouvions dans notre village, dans notre ville ou dans notre pays ignorer ce qui se passait dans le pays voisin. Une guerre venant nous le rappeler. Aujourd’hui, que nous le voulions ou non, tout est interconnecté et co-dépendant. Mondialisme et réseaux sociaux ont changé la donne. Depuis l’an 2000, on nous parle du Vivre ensemble, de la police de proximité, du commerce de proximité, des voisins solidaires, des associations et le la vie de quartier, du manger local, et même de « l’amour dans le pré » ! Car le 2 est relationnel. Il recherche un partage à égalité et non sous forme hiérarchique. Cependant épris de stabilité, de confort, de sécurité, il privilégie aussi l’intimité. Son vivre ensemble se veut en terrain connu. Ce monde mondialisé, c’est devenu trop grand pour lui. Du coup, tout en étant en harmonie avec la vibration 9 si humaine et large d’esprit, il se sent perdu dans cette immensité. D’autant qu’elle se fait abstraite, virtuelle, ce qui convient bien à l’imagination du 9 qui surfe sur la toile du net, se réjouit de toutes les nouvelles technologies numériques et audiovisuelles. Pour lui, plus c’est large, plus il voyage au loin, plus il s’agrandit de la rencontre avec l’Étranger, plus il accueille dans sa sphère un autre différent de lui, plus il se ressent complet, stimulé, chez lui. Parallèlement, les retraités moins nantis de l’Europe s’exilent au soleil, là où il fait plus beau, mais surtout moins cher, car trop parmi eux après avoir travaillé toute une vie souffrent de précarité. Le 9 est nomade.

Les réseaux sociaux existent grâce à la technologie qui a pris naissance avec le millénaire du 1, mais le désir de se relier à des amis, des amis des proches, vient d’un besoin propre à cette vibration 2. Cependant elle est sensorielle, affective, mobile aussi. Gageons qu’à partir de 2020, avec ce redoublement du 2, le réseautage recherchera un contact plus concret, moins virtuel en valorisant les notions de rencontres en chair et en os. 

 

Les aspirations du 2 avec un nous ensemble local peuvent-elles rejoindre l’esprit universaliste du 9 ?

  • – J’étouffe dit le 9 au 2, Ok, l’humain, ça compte pour toi comme pour moi, on est d’accord. Et ce 1 est trop directif, trop centré sur lui-même. Avec son progrès à tout crin, il finit par manquer d’humanisme. Mais au moins, il me lâche les baskets ! J’ai envie d’air, d’espace, d’aventure, d’inattendu, de surprenant, de nouveauté, de liberté ! J’aime le risque, les grands rêves. Tu es trop classique avec ton besoin de sécurité, de confort, de bien-être, de local, de retour aux sources. Ça devient ringard à la fin. Tes demandes d’amour, ça me stresse ! Tu le sais, moi je n’aime pas quelqu’un de particulier, j’aime le monde entier.
  • – Écoute-moi, je t’en prie, insiste le 2, à force d’idéal tu frôles le fanatisme toi qui te veux si tolérant. Le grand c’est le petit qui s’additionne à l’infini. Nous sommes les gouttes d’eau de ton océan ! 

Négativement ces deux vibrations 9 et 2 amplifient chaos, illusions, fuites de la réalité, violences idéologiques, refus systématique de toute autorité.  Elles exaspèrent alors le conflit entre esprit de clan et universalisme, retour au passé et nouveauté. Cependant si le proche et l'universel se rencontrent, si les satisfactions au quotidien et la quête d'absolu font alliance, c'est magique. Les habitants du monde entier se tiennent par la main. Cela serait un véritable reset de notre monde en transformation. Avec le 9, les utopies peuvent se réaliser, misons donc sur l’orchestration de nos efforts pluriels. Car avec le 2 le changement vient de nos parts d’humanité additionnées. De chaque citoyen solidaire et non d’un pouvoir central dominant, quel que soit son parti. Craindre et sauver la « fin du mois » n’est pas incompatible avec guérir la planète de la « fin du monde ».

 

Pour cela il faut au préalable harmoniser la vibration 1 avec celle du 9, accouplées dans le 19. 

La vibration 9 renvoie à l’étranger à travers le voyage, la mondialisation et les relations internationales (l’Europe pas si évident que ça – après le Breaksit, le break Italie ? – le reste de notre Union européenne ?). Mais, surtout l’exode et le flux migratoire dont la problématique se fera ressentir au point d’imposer une solution.  Le 1 défend ses frontières, le 2 tend la main ou la demande, voire l’exige. Comment sauver et être sauvé dans le respect mutuel et la dignité ? Comment accueillir ce nouvel Autre sans se perdre tout en portant secours. La relation implique une altérité fondamentale entre moi et l’Autre. L’autre, c’est aussi le clone produit de l'intelligence artificielle. La fécondation du millénaire marqué par le 2 ouvrira un jour sur la première créature crée par l'homme, ce Golem de métal, de plastique et de puces électroniques. De l’Homo Sapiens à l’Homo Cyber, nous sommes peut-être les chimpanzés de demain ! Le terrien peut se transporter en conscience dans un espace interplanétaire.  Pas son corps. Le clone le pourra. Je vous fais grâce de l'Autre extra-terrestre. Mais pas d’une autre terre. Avec le 2, un jour nous ne serons plus sur une seule planète habitable. Mars se profile de plus en plus comme objectif d’habitacle recherché.

Si l’une des failles du 1 est la fermeture, celle du 9 sont utopie, confusion à force d’ouverture.  L’horizontalité est sans limites et doit réinventer la notion de frontière et de territoire de façon cohérente, responsable et humaine entre ceux qui migrent depuis la mer et ceux de la terre. Entre univers virtuel numérique et univers humain, entre progrès et urgences écologiques, entre nature et culture, technologie et nature, entre production et consommation, entre création et fabrication, entre raison et intuition…Entre homme et femme. Entre terrien et terrien. La barre du gouvernail symbolisé par le 1 a un rôle essentiel à jouer pour assurer la direction dans cette année 2019. Car le 1 et le 2 sont opposés et complémentaires. L’absence prolongée de 1 ou de 2 conduit à la stérilité. La chance de l’année 2019, c’est précisément la dimension leadership, enthousiaste, progressiste, battante indiquée par la présence du 1. Bien sûr, face à la montée du Yin, il faudra compter avec le cri du Yang qui donnera de la voix. Il avait pris l’habitude de régner en maître durant tout le dernier millénaire. Il n’est pas prêt à abdiquer d’autant que son énergie est en soi assertive.
Cependant, ce n’est pas l’énergie du 1 qui est négative, c’est son utilisation, quand identifiée de façon égotique et guerrière à une autorité technologique et compétitive, elle ignore les valeurs humaines du 2. Si elle a pu gagner dans le passé en favorisant ce registre, cela ne sera plus le cas dans le futur. Je rappelle que l’entame de ce siècle étant le 2, c’est cette vibration 2 qui dominera. De plus, le système pyramidal est puissant, certes, mais il est prisonnier d'une structure hiérarchique restreinte entre base et sommet. Tandis que le système horizontal se multiplie, se démultiplie à l'infini. 

 

– Ne me passe pas sous silence sonne le nombre 19 comme un coup de trompette !

Je suis la charnière entre ce restant de 1 -qui participe aussi à donner direction et cohésion en 2019 - et le passage aux années 2020 puis 21, 22 …où l'entame du millénaire et celle des décimales redoublera la valeur 2 qui sera triplée en 2022. J’occupe une position clef. Et en plus, je fais partie des nombres spéciaux qui contiennent une leçon de vie. La mienne, c’est le POUVOIR. Et pas n’importe lequel. J’associe le pire de l’égocentrisme du 1 et de l’utopie du 9. Mais aussi le meilleur de l’unification du 1 et de l’humanisme du 9. À vous de choisir comment me faire vibrer dans le monde et dans vos vies ! Mais bougez-vous, parce qu’après en 2020, on passe à autre chose et je ne réponds plus de rien.

 

Comment dépasser les abus de pouvoir sur tous les plans ? Les figures de chef, patron, père, mari, forces de l’ordre, chef de parti, président, roi… seront donc réactives et mises en mal.

C’est le cas par exemple avec les revendications des « gilets jaunes » qui outre la perte drastique du pouvoir d’achat ressentent la distance entre le peuple et les dirigeants politiques jugés froids, distants. Alors que la vibration 2 aspire à un dialogue participatif, humain, chaleureux, convivial, touchant et concret. Leur mouvement pourrait se poursuivre ou influencer les domaines associatifs face aux centralisations. Mais, tout Nombre a sa part d’ombre. Celle du 2 aux prises avec l’émotion de trahison, abandon, rejet, injustice peut devenir très violente et destructrice, les commerçants qui sont aussi des travailleurs en ont fait les frais. C’était en 2018 où le 9 n’est pas présent.
Le défi du 19 sera d’associer les valeurs positives du 1 et celle du 9 en innovant avec humanisme. En tenant compte de tous les paramètres pour canaliser la vague 2 qui sans encadrement pourrait devenir chaos ou oligarchie. D’autant que L'entame 2 introduit la question du travail. Le chômage ne date pas d'aujourd’hui.  Mais, cette question qui dépasse le cadre de l'année en cours deviendra de plus en plus critique. Les modalités et types d'emploi vont beaucoup se modifier vu l'évolution de nos sociétés.  De plus, le 2 ne valorise pas un travail soutenu par l'effort, la persévérance, l'ambition dans un but unique de lucre. Il souhaite une tâche qui mette l'accent sur la qualité du vécu.  Ce qui devra s'articuler avec le salaire dont le concept se modifiera également dans la prochaine décennie marquée  par le redoublement de la vibration 2.

À la fin de 2019, aurons-nous un sentiment de plénitude et de totalité ou le regret de ne pas avoir accompli ce qui était souhaité et souhaitable ? Vu l’état du monde et des exigences, il faudra réajuster beaucoup en 2019 pour redresser le tir ! 

 

« ET MOI ET MOI ! » Clame Zéro qui entre en scène !

  • -Je suis l’alpha et l’oméga, le vide et l’infini, le point mort, le passage à vide, le reset obligé, l’amplification. Je permets de multiplier comme de diviser. J’ai changé le monde des mathématiques à moi tout seul. Je suis particulièrement présent depuis l’an 2000 et encore là pour plus de cent ans à venir ! Entre la vibration 2 et les autres, j’assure le pont. Je fais la différence !

L’amplification exige la qualité maximale de prise de conscience. À partir d’une même situation, on peut majorer un problème ou augmenter les solutions. Tout est une question de positionnement qui avec les présences concomitantes du 2 et du 1 doit être à la fois individuel et collectif. En tenant compte et du bien-être personnel de chaque citoyen du monde et de celui planétaire.

De plus quand on ajoute 1+9 de 19 on obtient 10 ! Au secours, voilà le 1 qui se décuple !
Dix est aussi un nombre clef, celui de la décimale si puissante en mathématique. Son énergie représente changement, confiance, initiative. Une porte s’ouvre… 

 

CE N’EST PAS TOUT !
En numérologie, on compte la totalité des chiffres pour obtenir ce que l’on appelle l’année universelle : 2+0+1+9=12

Puis on réduit le chiffre supérieur à 9 en additionnant les nombres qui le composent : 12 = 1+2 = 3.
Nous sommes donc en 2019 dans une année 3 en provenance du nombre 12.

 

Je suis l’espoir des numérologues lance le 3 tout excité ! Je suis vivant, créatif, inventif, communicatif, social, sympathique, enthousiaste, ouvert, jeune d’esprit, foisonnant d’idées progressistes et de solutions. Je suis le mouvement qui libère de la stagnation. On m’attend impatiemment depuis le premier janvier 2018. Me voilà, j’arrive !

Waouh ! Alors, pourquoi s’en faire en 2019 puisque nous sommes en année universelle 3 !
Si le 1 symbolise le père et le 2, la mère, le 3 correspond à l'enfant, à savoir le fruit de ces deux symbolismes conjugués. Les idées pourraient donc jaillir avec de nouveaux concepts en 2019. À condition que ce mariage entre la puissance de 1 en perte de vitesse et la vague montante du 2 n'entraîne pas une forme de divorce énergétique et des expressions chaotiques comme des enfants caractériels qui ne savent plus se repérer, car le principe masculin affirme une valeur et celui féminin en défend une autre. Le mouvement de révolte viendra-t-il des écoles, universités, jeunesse ? Le comportement d’un enfant, ça dépend aussi de ses parents ! Si on juge un arbre à ses fruits, le fruit dépend également de l’arbre.
La mission de cet enfant symbolique est de réunir ces deux énergies au lieu de les opposer. Et d’incarner cette vision. Aujourd’hui, il peut s’appuyer aussi sur une foule de parents d’adoption. Tous ceux qui depuis près de trente ans sont en marche, pour un monde autrement. Sur tous les plans, ils ont œuvré : écologique, énergétique, économique, psychologique, artistique, intellectuel, transgénérationnel, associatif, journalistique, politique, médical classique ou alternatif, scientifique, planétaire, spirituel… Ils sont nombreux et actifs dans tous les domaines de vie. Et ils le font savoir.
Il y a aussi les enfants de chairs. Ceux du couple ou ceux issus de la procréation médicalement assistée. Le 1 renvoie à la paternité, le 2 renvoie à la maternité. Ces deux symbolismes se conjuguent à nouveau autour de la procréation assistée qui introduit du tiers : un acte médical technologique, un sperme de géniteur inconnu, une mère porteuse. Ce qui élargit la filiation et la famille resserrée ou monoparentale d’avant à celle de clan, même si les géniteurs demeurent généralement sus, mais masqués ou exclus de même que la fratrie génétique. Nous voilà avec une nouvelle version de la famille où les enfants sont plus rares, les parents plus nombreux. C’est du 9 ! Tout comme le flux migratoire. Les cultures, les origines, les territoires se mélangent, les frontières se déplacent. Au final aurons-nous les bruits d’une Tour de Babel chaotique ou le Verbe inspiré de la Langue de feu ?
Tout ce qui touche à l’enfance, les droits de l’enfant, sa santé, son éducation, son potentiel seront concernés en 2019. Ainsi que l’implication des artistes, des créatifs et des « ingénieux » en solutions. Ce qui ouvre sur le domaine des loisirs et des festivités.  Toutes disciplines confondues, les créatifs impliqués dans le changement vont de plus en plus apparaître sur la scène publique avec force. Conférenciers, journalistes, écrivains, comédiens, vidéastes, réalisateurs, artistes surtout dans les domaines de la parole et de la voix, auront un rôle majeur à jouer… L’année est à l’expression et au mouvement. Communiquer, commercer, échanger sera de mise. Ce qui stimulera encore plus tous les moyens de communication numérique, l’essor des réseaux sociaux. Les pourparlers, comptes rendus, rapports tenteront de faire entendre les souhaits en tenant compte de la pluralité des points de vue. C’est aussi une année de négociations importantes sur le plan international. Le corps est aussi au rendez-vous et les arts du corps valorisés par la vibration 2. Un vent d’innovation stimule la curiosité, l’expérimentation. La jeunesse sera porteuse de solutions. 

 

Alors tout va bien dans le meilleur des mondes ?
Le 3 possède également son ombre.

Par exemple : Si 1920, ouvrant sur les Années folles marquées par la créativité, l’exubérance, le plaisir et la joie de vivre, était une année 3 (1+9+2+0=12=3), 1929 qui subit le Krach boursier de Wall Street et sa répercussion sur l’Europe entière, était également une année 3 (1+9+2+9 =21=3).
Et bien que 2019 soit presque l’anagramme de 1920, notre situation actuelle est plus proche de la crise des années 30 que de la sortie du tunnel des années 20.
Cette ombre s’accumule en fonction dont un cycle de neuf années est vécu. 2016, était la dernière ou neuvième année du cycle précédent. En 2017, avons-nous tiré les leçons du passé pour affirmer un nouveau départ ? En 2018, avons-nous enfanté les concrétisations qui en découlent ? Il semblerait que non.
De plus, nous sommes déjà sollicités par mille propositions, toute cette curiosité à venir risque d’embouteiller nos neurones et d’aggraver l’état de stress collectif. On peut s’attendre à une logorrhée verbeuse et stérile. Au travestissement de la parole : mensonges, dénonciations, non-dits, calomnies … La presse humoristique et ses représentants seront de la partie. Et du moins en France, le référendum qui correspond à l’expression du peuple risque de faire parler de lui. En Belgique, ce n’est pas mieux vu sa dualité de langue et de cultures.
Cris, pleurs, écrits, discussions seront à la une, multipliant tribunes, plateaux et agoras.
Parole, parole comme dit le chanteur ! Les actes concrets, c’est plutôt le rôle de la vibration 4. Et cela, c’est en 2020.

 

Mais, n’oublions pas que le Verbe est aussi créateur !

Complexe, querelleuse et parfois explosive, 2019 sera aussi l’année d’un certain espoir et de moments enthousiasmants avec un désir de conciliation, de communication, d’ouverture, de découvertes, foisonnements d’idées et tentatives de pacification. 

Sur le fil fragile tendu entre allocentrisme et égocentrisme, un homme nouveau encore enfant marche au-dessus des précipices. Attention, le seul souffle d’une pensée sans conscience pourrait le faire basculer.

 

01/01/2019 © Viviane Cangeloni

 

Vous pouvez aussi consulter article et vidéo parus récemment : Les astrologues ne cessent de commenter l’évènement : en 2019, Uranus entre dans le signe du Taureau où il va séjourner sept ans. Pourquoi un tel émoi ?
Pour le savoir, lisez mon article sur http://aide-toi-le-ciel-t-aidera.com/articles-de-fond/75-messages-uranus-2019
Ou regardez la vidéo sur https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=inhGhpLkPZY

Copyright

Cette présentation et les textes qui sont proposés à votre lecture sont le fruit d’un travail et d’une pensée.  Je suis heureuse de les partager avec vous dans le cadre d’un échange respectueux des lois relatives à la propriété intellectuelle. Je vous remercie d’en faire usage en tenant compte du texte ci-dessous:
En raisons des lois relatives à la propriété intellectuelle, il n’est pas autorisé de copier, envoyer, distribuer, diffuser, vendre, publier, émettre, faire circuler, arranger ou modifier le matériel de ce site web/logiciel, en tout ou en partie. Si vous voulez le reproduire ou le communiquer au public, vous devez alors disposer de l’autorisation écrite expresse de l’auteur.
Ce matériel comprend sans restriction tout le matériel rédactionnel, les photos, les illustrations du site et tout autre matériel graphique, les peintures et les noms, logos et marques sont la propriété matérielle et intellectuelle de Viviane Cangeloni. En ce qui concerne les articles disponibles vous pouvez librement les reproduire pour votre usage privé et à des fins non professionnelles si vous ne les modifiez pas et que vous citez la source.

Partagez !